create your own web page

Astuces et autres trucs sympas

Comment laver ses protections ?

Il devrait y avoir, dans l'équipement obligatoire du Roller derby, un pince-nez, pour éviter de respirer l'odeur fétide de nos efforts.

Pour ne pas les abîmer et retrouver une odeur, oh combien plus agréable, voici quelques conseils bien pratiques (Crédit www.issuu.com).

A la main

C'est la formule qui vous fera prendre le moins de risques possible. Le seul souci est que vous risquez que les odeurs ne partent pas au premier lavage. Il faudra donc sans doute répéter l'opération.

Au lave-linge

Lavez à 30 ou 40 degrés MAXIMUM. Evitez de laver vos protections en même temps que votre lingerie, vous risqueriez de la retrouver en mille morceaux !

Au lave-vaisselle

Après l'assiette de choucroute, votre lave-vaisselle aura le plaisir d'accueillir vos protections. Mettez une pastille habituelle, lancez le lavage puis faites-les sécher à l'air libre (surtout pas le programme de séchage ni le sèche-linge, ni le soleil !! Vous risqueriez de déformer vos protections).


Enfin, pour les patins (et même les protections en fait) le bicarbonate de soude (pas cher et disponible partout), est tout simplement parfait ! Dispersez-en quelques pincées dans le fond de vos patins (ou à l'intérieur de vos protections), laissez agir une nuit, aspirez ou brossez et voilà ! Vous retrouvez (presque) une odeur de neuf (et pas de meuf !).


Vous savez tout pour préserver votre odorat et aussi celui de vos co-équiper(e)s. A moins que vous ne souhaitiez utiliser ces odeurs pour déstabiliser vos adversaires !!!



Comment choisir son nom de derby ?

LA question récurrente qui est posée après chaque freshmeat day est :

« Mais comment on se choisit un nom de derby? »


La première chose à savoir est qu’il doit être unique et ne peut ressembler à un nom de derby existant. Egalement, il vaut mieux qu’il ne soit pas trop compliqué à prononcer, ni trop long.


Autrement, il n’y a pas vraiment de recette miracle à ce sujet, mais quelques astuces peuvent toujours aider. L’essentiel est que ça doit occuper une partie du cerveau le temps qu’il faut pour le trouver, et en général ça ne se fait pas en un jour.


Il existe une multitude de ressources: la musique, les célébrités, les films, mis à côté d’un lexique de termes de derby ou d’un bon dico d’anglais. Pensez également à ce qui vous caractérise (Vous êtes grand? Brutal? Blond? Roux? Asiatique?), à ce que vous aimez, ce qui vous passionne, ou que sais-je.


Tapez des mots clés dans google et n'oubliez pas que :


1. Le dictionnaire est votre ami, consultez-le souvent.


2. Envisagez des jeux de mots avec des noms de célébrités, des politiciens, des paroles de chansons ou personnages de dessins animés que vous aimez.


3. Il est très possible que votre nom soit indisponible ou trop semblable à un nom déjà dans le répertoire, donc ne soyez pas trop attaché à lui jusqu’à ce que vous ayez eu confirmation.


4. Considérez les mots qui pourraient décrire votre personnalité, vos caractéristiques physiques, votre style de patinage.


5. Brainstormez vos coéquipiers/coéquipières pour aider à trouver des idées.


6. Voyez comment votre nom sera prononcé -, puis réfléchissez à la sonorité qu’il pourrait avoir quand un animateur frénétique l’annoncera lors d’un match... 


7. Votre nouveau surnom sera partout sur votre équipement, il serait dommage qu’il soit trop long pour tenir sur votre casque, au dos de votre maillot, ou sur les insignes de vos fans dans le public.


8. Soyez préparé(e). Votre pseudo peut être raccourci – vos coéquipiers pourraient, par habitude, finir par vous appeler simplement avec le mot profane ou la partie du corps que vous avez décidé d’utiliser dans votre nom.


9. Pensez à un nom qui pourrait résister à l’épreuve du temps – si vous êtes toujours dans le patinage dans 5 à 10 ans, serez-vous toujours content de ce que vous avez choisi?


10. Seriez-vous à l’aise de parler de votre pseudo à votre grand-mère, frère ou fille?


11. Testez votre nouveau nom, ou quelques-uns, ou quelques variations, avant de vous engager.


12. Faites preuve de créativité! Faites une liste des adjectifs, des couleurs, de vos caractéristiques, de vos aliments préférés, ou des choses que vous aimiez étant gamin(e).


13. Commencez par votre propre nom ou un dérivé de celui-ci et ajoutez-lui un adjectif qui décrit le mieux votre personnalité de patinage.

14. Choisissez une de vos qualités sur laquelle vous aimez mettre l’accent dans votre personnalité de derby.


15. Choisissez une qualité/un défaut que vous n’aimez pas et faites en une pirouette en la transformant en quelque chose de positif.


16. Lorsque vous étiez enfant, quel super héros admiriez-vous le plus, ou quel super pouvoir vous faisait le plus envie? Considérez votre nom derby comme la chance de jouer ce rôle ou d’avoir ce super pouvoir.


17. Faites une liste de noms que vous voulez, puis révisez-la. Puis dormez là-dessus. Il est possible que votre nom parfait fera un déclic en vous, mais vous devrez peut-être l’essayer un certain temps et il se confirmera.


18. Votre nom de roller derby devrait vous inspirer et vous faire sentir fièr(e) d’être un joueur ou une joueuse de derby.


19. Prenez en compte le fait que vous préféreriez que votre nom de derby reflète plus la personnalité d’un être maléfique ou d’un bon gars.


20. Le plus simple est souvent le mieux.


21. Le compliqué peut fonctionner aussi, mais demandez-vous si vous voulez avoir à expliquer continuellement ce que signifie votre nom de derby au cas où il ne serait pas immédiatement évident pour la plupart des gens.


22. Quelles ont été vos sujets préférés à l’école, ou à lire? Quels mots clés de ces sujets pourrait vous définir?


23. Prenez en compte le fait qu’il y a toujours la possibilité de conséquences juridiques à un certain moment si vous utilisez un nom de marque déposée dans votre nom de roller derby.


24. Ayez des idées en utilisant un adjectif et son contraire. Diable / ange, chaud / froid, bien / mal, noir / lumière, féroce / sournois, etc.


25. Calembours et jeux de mots sont super populaires parmi les noms de Derby – les idées communes seront probablement prises, mais il y a beaucoup de possibilités pour faire preuve de créativité.


26. Inventez un alter ego avant de définir votre nom. Patinez avec votre ligue, développez votre style de patinage, pensez à ce qui vous attire dans le derby avant de vous nommer officiellement.


27. Passez un peu de temps à feuilleter la liste des noms de roller derby – ce qui pourrait aider à stimuler vos propres idées, (Faites juste attention à ne pas imiter un autre nom!)


28. Envisagez des noms basés sur vos vacances préférées, votre boulot/ vos occupations, votre situation géographique ou votre propre patrimoine.


29. Si vous êtes décidé(e) à avoir un nom qui est déjà inscrit sur la liste principale, vous pouvez toujours le modifier et entrer en contact avec le propriétaire d’origine du nom pour voir s’il serait d’accord que vous preniez un nom similaire. Mais en général, plus votre nom est unique, meilleur il sera.


30. Par-dessus tout, votre nom est personnel – c’est votre opinion qui compte avant tout. Choisissez un nom avec lequel vous vous sentez bien et dont vous vous sentez propriétaire.


(Crédit Agatha Power's Web'Block : https://onmytoez.wordpress.com)

Comment tracer un track ?

Ça fait maintenant quelques années que l'on déroule des kilomètres de scotch (de toutes les couleurs) dans les gymnases ou autres salles omnisports, pour tracer nos pistes de Roller Derby.


La WFTDA, dans sa grande mansuétude, a publié un mode d’emploi assez complet sur l’art de tracer un track dans un grand et beau gymnase. Disponible ici.


Ou encore, pour les amoureux des schémas alambiqués, une seule feuille A4 peut receler toutes les données nécessaires.



Bonne lecture ! 

Comment choisir ses roues ?

S’il y a bien un sujet qui peut vite devenir un vrai casse-tête dans le choix de son matériel de roller-derby, c’est le choix de ses roues. Car non seulement une joueuse ou un joueur se doit de choisir des roues qui correspondent à son patinage, mais elle/il devra investir dans plusieurs jeux de roues différents selon les sols ! Cet article n’a pas pour vocation de vous conseiller un modèle ou une marque en particulier, mais de vous donner un panorama global de ce qui se fait, et pour quel usage. Ainsi l’équipe des coaches espère que vous serez en mesure de choisir un type de roue de roller adapté à vos besoin


CLASSIFICATION GÉNÉRALE ET COMMUNE : LE B.A.-BA

La plupart du temps, on commence par classer les roues en fonction de l’endroit où l’on patine. C’est plutôt pratique et cela à le mérite d’être explicite : “intérieur” si vous jouez en salle, “extérieur” pour le dehors et “hybrides” pour intérieur + extérieur . La plupart des shops sérieux vous proposeront cette classification. Rentrons dans le vif du sujet pour ces trois classifications, car il y a des subtilités...


ROUES D'INTERIEUR

Les roues d’intérieur ont des duretés qui vont généralement de 88A à 100A. La dureté de la plupart des roues de roller se mesure avec une norme américaine qu’on appelle le “Shore”, exprimé par un A. On ne va pas rentrer ici dans un débat de physicien, mais retenez que d’une manière générale plus le chiffre est élevé, plus la roue est dure.

Les roues d’intérieur sont parmi les plus dures donc, la limite dans le roller étant les 100A (100A représentant une roue aussi dure qu’une roue de skateboard pour le street à titre de comparaison). Mais parmi les modèles standards pour le derby, le chiffre s'arrête souvent à 97A.

Les dureté de 88A à 89A sont souvent suffisantes pour les sols en bois et les bétons cirés. Ensuite c’est une question de poids et de confort. Si vous êtes sur un sol plastique (ex : salle de hand ou de basket moderne) il peut être intéressant de prendre une roue avec une dureté plus importante car ce type de sol à tendance à accrocher.

Si vous êtes plus léger, vous pouvez prendre une dureté un peu supérieure car la dureté de la roue se fera moins ressentir aux impacts des patins sur le sol.

D’une manière générale, une roue plus dure a un meilleur roulage, c’est à dire qu’il y aura moins de perte d’énergie et que vous irez potentiellement plus vite. Vous l’aurez compris, les roues plus dures peuvent être un avantage pour les jammeuses / les jammers.

A contrario, les roues plus “molles” offrent plus d’adhérence et absorbent plus de vibrations. On les appréciera donc pour leur stabilité.

Voici des exemples 


ROUES HYBRIDES

Les roues hybrides peuvent être utilisées aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Elles ont une dureté allant généralement de 80A à 85A. Certains sites vendent comme “hybrides” des roues ayant une dureté de 88A. Il est vrai qu’il est possible de rouler dehors avec des roues de cette dureté, mais honnêtement c’est du gaspillage. Vos roues vont s’user prématurément sur le béton, ce qui est dommage car ce niveau de dureté est souvent assez cher. On vous conseille de rester entre 80A et 85A pour des hybrides.

A noter, les roues hybrides sont parfois un très bon choix pour l’intérieur quand le sol de votre salle est relativement sale et poussiéreux. Les saletés viennent diminuer l’adhérence du sol, il est donc avisé de compenser par des roues un peu plus molles.

Voici des exemples


ROUES D'EXTERIEUR

Les roues d’extérieurs sont vos amies pour rouler sur le béton, ou bien même juste vous balader en roller. Elles absorberont bien les vibrations des sols irréguliers tout en vous donnant une bonne adhérence. La dureté des roues d’extérieur est comprise entre 78A et 80A. D’une manière générale, elles existent avec des diamètres plus élevés.

Voici des exemples


LE NOYAU DE LA ROUE

Elément souvent sous-estimé, le noyau (partie en plastique, ou même parfois en alu, dans laquelle vous allez loger vos roulements) joue un rôle important dans les caractéristiques de votre roue.

Retenez que plus le noyau est grand, moins les vibrations seront absorbées, mais plus vous gagnerez en qualité de roulement. On peu ainsi combiner une bonne adhérence et un bon roulement avec un noyau large et une gomme “molle”. La seule contrepartie c’est que à diamètre égal, ce genre de roues aura donc forcément moins de largeur de gomme, et donc une durée de vie plus faible. Au contraire, une roue avec un petit noyau absorbera beaucoup plus les vibrations (ce qui est le cas sur les roues d’extérieur).


CHOIX DE LA LARGEUR DE LA ROUE

Il existe deux largeurs classiques dans le roller-derby : “Standard” et “Slim”


STANDARD

Ce sont les roues les plus larges, avec souvent 44mm de largeur. Elles offrent la meilleure stabilité, mais sont en revanche moins maniables et moins réactives. Elles ne sont pas forcément à mettre au placard pour autant ! De part leur largeur, elles offrent une bande de poussée beaucoup plus grande, vous conférant plus de force et vous permettant d’aller plus loin.


SLIM

Les slims ont généralement une largeur de 38 mm environ. Aujourd’hui beaucoup de joueuses et joueurs choisissent cette taille qui offre un très bon compromis et une bonne maniabilité. Cette largeur est utilisée par les joueurs multi-postes et les jammers.


BONUS ULTRA SLIM

Vous ne l’aviez pas vue venir celle-là hein ? Plus slim que slim … Et bien il s’agit en réalité de roues qui ne sont pas conçues par des marques de derby généralement, mais plutôt par les marques de Dance comme Roll-Line ou Komplex.

On arrive là sur les largeur de roues de 30 à 32 mm environ. Ces roues ont été adoptées par beaucoup de jammeuses en raison de leur maniabilité. Pour une bloqueuse, elles n’ont pas vraiment d’intérêt.


CHOIX DU DIAMÈTRE DE LA ROUE :

Oui oui il y a encore des caractéristiques ! Enfin ceci est la dernière que je vous présente, ensuite je vous laisse tranquille. Le diamètre de la roue va jouer sur votre capacité à aller vite, et sur votre inertie. Pour faire simple, un diamètre bas vous permettra d'accélérer et d’atteindre votre vitesse de croisière plus vite. Un diamètre élevé vous demandera plus d’effort pour atteindre votre vitesse de croisière, mais une fois celui-ci atteint, vous irez plus vite. C’est comme si vous deviez choisir entre vitesse pure et accélérationdans Mario Kart.

Et donc concrètement, que trouve t-on dans les roues pour le derby ?


59MM ET EN DESSOUS

Ce sont des roues réactives, pour la danse ou bien pour les jammers souvent, qui combinent petit diamètre et dureté assez haute pour un bon roulement.


ENTRE 62 ET 65MM

62mm est le plus classique. Il existe aussi des roues en 63mm et 64mm. Elles conviendront à la plupart des joueurs.


65MM ET AU DELA

On arrive là sur des diamètres réservés aux roues d’extérieur. On ne vous conseille vraiment pas d’aller au delà de 65 mm pour une pratique du derby !


EN RÉSUMÉ : VOUS ÊTES ENCORE PLUS PERDU QU’AVANT ?

Ne vous inquiétez pas, relisez ces conseils une seconde fois !

Il n’est pas toujours évident de trouver LE JEU de roue qui nous convient du premier coup. La vérité est dans le test. Essayez les roues de vos camarades quand vous en avez l’occasion, et forcez-vous à tester plusieurs type de sols. C’est ainsi que vous trouverez quelles sont les roues avec lesquels vous avez le meilleur feeling. D’une manière générale dans le roller-derby, il est très courant d’avoir au moins deux jeux : un d’extérieur ou hybride “tout terrain et sans crainte” et un autre jeu d’intérieur réservé aux matchs / scrimmage dont vous prendrez un peu plus soin.


Je télécharge le fichier PDF

Comment choisir/entretenir ses roulements ?



Un roulement, qu’est-ce que c’est ?


Il s’agit de la petite pièce cylindrique en métal située au centre de la roue et permettant la rotation de celle-ci. Il y en a deux par roue soit 16 au total.


ATTENTION : Quand je choisis mes roulements, je dois faire attention à la taille de l’axe sur lequel je vais mettre mes roues. La taille des roulements doit bien sûr correspondre à la taille de l’axe !

En général il s’agit de 8mm.


Les roulements peuvent également présenter des entretoises. Ce sont les pièces en métal qui se trouvent insérées entre les deux roulements, à l'intérieur du noyau de la roue.


Leur rigidité assure une meilleure cohérence des roulements entre eux ainsi qu’entre les roulements et l'axe.

Ces pièces ne sont pas indispensables, mais lorsqu’elles sont présentes, les roulements sont très difficiles à démonter...


Le prix et la qualité sont deux facteurs très étroitement liés quand on parle de roulements. Nous recommandons de faire confiance aux roulements conçus par les fabricants réputés.


Les différents roulements


La classification ABEC


Il y a de nombreuses normes qui classent les roulements, la plus connue est la classification ABEC (ABEC signifie: Annular Bearing Engineering Committee).

 Il s’agit de la norme américaine qui va de ABEC 1 à ABEC 11.


L'ABEC est la capacité des roulements à traduire/transférer la force appliquée sur ceux-ci. Au plus l'ABEC est élevé, au plus le roulement est précis, efficace et adapté à la vitesse car la rotation va s’effectuer rapidement.

En dessous d’ABEC 5, je dois ÉVITER ces roulements. Ils ne me permettront pas d’avancer réellement (mais ils peuvent suffire pour débuter).


A partir d’ABEC 7, les roulements commencent à être d’une qualité correcte.


Voici des exemples


Les roulements hors classification ABEC


Il existe également d’autres roulements, non repris par la classification ABEC et qui présentent un bon rapport qualité-prix.


Montage


Lorsqu'il est placé correctement et est aligné avec le noyau de la roue, un roulement peut généralement être enfoncé avec vos pouces.

S'il est trop incliné d'un côté ou d'un autre, il s'endommagera lorsque vous roulez.

Si vous disposez de roues avec noyau en métal, il peut être difficile de monter (ou démonter) le roulement et il sera peut-être nécessaire d'utiliser un outil spécifique  ou un marteau en caoutchouc pour l'enfoncer.


Ne jamais utiliser un marteau en métal car il va détruire le roulement et annuler la garantie associée à celui-ci.


Il est également possible d'utiliser du lubrifiant pour mettre les roulements en place.


Si c'est la méthode que vous utilisez, veuillez garder à l'esprit que le surplus de lubrifiant devra, par la suite, être retiré.


Lubrification


Les roulements peuvent être lubrifiés avec de l'huile ou de la graisse. Un roulement doit toujours être utilisé avec du lubrifiant, sans quoi il risque de se détériorer et de finalement se bloquer complètement.


• Huile: Elle n'oppose aucune résistance et est donc conseillé pour les rides à haute vitesse. Une lubrification à l'huile nécessite par contre un entretien plus fréquent.

• Graisse: Corps plus gras et plus résistant à l'eau et à la saleté, que l'huile. Ne nécessite presque aucun entretien mais moins adapté à la vitesse.


Note: L'eau peut faire partir toute lubrification! Si cela se produit et que l'eau sèche sur les roulements, ceux-ci risquent de surchauffer et de faire du bruit lors de l'utilisation suivante. Il vous faudra alors remplacer les roulements. Si vous n'avez pas roulé entre temps, il vous est peut-être encore possible de conserver vos roulements en les nettoyant correctement avant de les lubrifier à nouveau.


Exemple pour entretenir mes roulements :

- Je nettoie les saletés à l’extérieur du roulement à l’aide de papier essuie-tout ou d’un petit chiffon ;

- Je mets tous les roulements dans une petite bouteille d’eau VIDE ;

- Je les recouvre de lubrifiant pour chaîne de vélo, WD40 ou autre ;

- Je secoue bien la bouteille et laisse reposer le tout 1 à 2 heures ;

- Je peux remonter mes roulements


Bouchon/joint d’étanchéité


Afin d'empêcher la saleté, le sable et l'eau de pénétrer dans les roulements, un bouchon est souvent placé aux extrémités de chaque roulement.


• Un bouchon est une pièce en métal montée sur la bague extérieure. Les roulements avec bouchons ne permettent que peu de frottement et tournent plus facilement. L'autre côté du roulement n'est pas parfaitement protégé contre l'eau et la saleté.

• Le joint d'étanchéité est fait d'acier renforcé. Il est monté sur la bague extérieure mais est légèrement en contact avec la bague intérieure. Il offre une meilleure protection et ne demande aucun entretien. Néanmoins, le joint est plus exposé aux frottements et réduit très légèrement la vitesse.


Je télécharge le fichier PDF