bootstrap website templates

Les questions récurrentes des initiés

Dernière mise à jour le 14/10/2018

Les dimensions des numéros des joueu(rs)ses ...

Les équipes doivent porter des maillots avec une couleur clairement dominante et identifiable, qui contraste fortement avec la couleur de leur adversaire.


Les équipes doivent avoir un ensemble de couvre-casque Pivot et Jammer. Les couleurs des couvre-casque doivent être très contrastées, avoir la même couleur de base que celle des maillots, et être facilement distinguées par les officiels et les autres patineurs.


Le couvre-casque du pivot doit comporter une seule bande solide d’une largeur minimale de 5,08 cm (2 pouces) allant de l’avant vers l’arrière.


Le couvre-casque du Jammer doit comporter deux étoiles d’un minimum de 10,16 cm (4 pouces) de diamètre, de point en point.


Tout patineur doit porter obligatoirement un numéro de joueur.

Un nom de derby peut aussi apparaître au dos du mailllot, mais n'est pas obligatoire.


Les numéros de maillots doivent être très contrastés par rapport à la couleur de base. 


Aucun patineur ne peut avoir le même numéro de maillot qu’un autre patineur inscrit sur la liste des membres de son équipe.


Le numéro de maillot est limité à 4 chiffres.


La hauteur minimale pour les numéros de maillot est de 15.24 cm (6 pouces). 

Les lettres éventuelles placées avant ou après le numéro ne doivent pas dépasser 5,08 cm (2 pouces).


Chaque joueur doit afficher visiblement son numéro sur chaque manche ou sur chaque bras.

Ces numéros doivent être de contraste élevé et facilement lisibles.

Les chiffres manuscrits sur le bras sont acceptables.


La hauteur minimale pour un numéro sur le bras/manche est de 2 pouces (5 cm).

La hauteur maximale d'un numéro de fichier de patineur sur le bras/manche est de 4 pouces (10 cm).



Les dimensions des limites du track...

Les limites de la piste (le track) doivent être marquées par un rebord surélevé (on utilisera une corde) d'au moins ¼ de pouce de section  (0,64 cm) et au maximum de ½ pouce de section (1,27 cm), de manière à être très visible/sensible par les patineurs et les officiels et ne présente pas de danger pour la sécurité.


La largeur de la ligne marquant la limite du track, doit être à d'au moins 1,5 pouces (3,81 cm) et au plus 3 pouces (7,62 cm).


La limite de la piste doit être uniforme en hauteur et en largeur sur tout le pourtour.


Les distances de sécurité du track ...

La principale priorité dans le roller derby étant la SECURITE, des normes très strictes en matière de distances de jeu et de sécurité ont été strictement définies.


Dans le schéma ci-dessous, les zones {A+B} et {C} sont imposées par les limites règlementaires du track. Elles ne doivent jamais être différentes.


La zone {D} que l'on appelle "Safety lane", doit en principe mesurer 10 pieds (3,05m) de large minimum.


Cependant une tolérance peut être acceptée en raison, par exemple de la structure ou des dimensions de l'aire de jeu (salle ou terrain extérieur).


Cette tolérance est fonction de plusieurs facteurs :


- si des barrières (structures fixes et rigides de minium 91cm de hauteur) séparent la "safety lane" du public ou s'il n'y a pas de public dans la zone voisine de la "safety lane", la largeur de celle-ci peut être de minimum 5 pieds (1,52m) de large.


- si le public se trouve dans le voisinnage direct de la safety lane, et qu'il n'existe pas de barrières, la largeur minimale devra alors obligatoirement être de 10 pieds (3,05m) de large.



La composition du staff ...

Les équipes ont au moins deux membres du staff dans la zone du banc (bench).


Les équipes peuvent avoir jusqu'à quatre membres du staff dans la zone du banc, si l'espace le permet.


Les équipes doivent être avisées des restrictions d'espace de la salle qui ont un impact sur le personnel du banc dans le contrat de match.


Le staff devrait être principalement affecté à la zone du banc et doit être identifié aux officiels en chef et au capitaine de l’équipe adverse avant le match. Ils sont soumis à toutes les exigences des Règles du Flat Track Roller Derby.


Le staff peut être soumis à des sanctions pour conduite antisportive. Des exemples de ceci incluent, mais ne sont pas limités à:


1. Trop de membres du staff sur le banc

2. Comportement du personnel de staff (entraîneurs, lineups etc...)



Les différents types de matchs ...

Différents types de matchs existent et sont globalement (et pour la simplicité) répartis en 4 catégories :


1. Les matchs "Sanctionnés" (sanctionned games) :

Un match sanctionné par la WFTDA/MRDA:JRDA est un match joué entre deux équipes affiliées à  la WFTDA/MRDA/JRDA, et comptant pour le classement de l'une de ces trois associations. Ce match doit recevoir la confirmation qu'il satisfait à toutes les exigences en matière de rencontre "sanctionnée".

Le jeu doit être joué selon les politiques suivantes sans exception :

● Les règles strictes du Flat Track Roller Derby

● Les indications, codes et signaux d'arbitrage de la WFTDA

● Les procédures d'arbitrage de la WFTDA pour les règles du Flat Track Roller Derby

● Les directives de gestion des risques de la WFTDA

● La politique de la charte de la WFTDA

● La politique de forfait WFTDA

● La politique d'expulsion et de suspension de la WFTDA


2. Les matchs "Régulés" (regulated games) :

Un match régulé est un match joué entre deux équipes qui ne doivent pas nécessairement être affiliées à la WFTDA/MRDA/JRDA et/ou ne comptant pas pour le classement WFTDA.

Le jeu doit néanmoins respecter l'ensemble des règles énumérées ci-dessus, sans nécessairement en recevoir la confirmation.


3. Les matchs de championnat national (national games) :

Les exigences d'un match de championnat national sont les mêmes que pour un match "régulé", avec en plus une reconnaissane obligatoire par un organe national reconnu comme étant l'instance officielle du roller derby pour cette nation.

Ces matchs se jouent obligatoirement entre équipes de la même nation.

Le jeu doit également respecter l'ensemble des règles énumérées au point 1.


4. Les "autres" matchs (other game types) :

Tout match ne respectant qu'en partie les règles du Flat Track Roller Derby est qualifié de "autre" (par exemple; sans l'usage d'une corde, ou avec des temps de période plus courts, ou encore sans vrais officiels etc...).